Notre Collectif

Qui sommes nous ?

L’événement : nous souhaitons proposer un événement joyeux participatif et radical :
> Joyeux car nous souhaitons cultiver la joie au sein d’un monde où nous en sommes trop souvent démuni.es.
> Participatif car nous croyons à la force du collectif et que faire les choses ensemble donne du pouvoir.
> Radical car nous ne voulons pas nous adapter à un système mortifère et écocidaire.


L’axe politique : nous défendons un écoféminisme intersectionnel, qui prend en compte la convergence des luttes : anticapitalistes, décoloniales et antispécistes.


L’intersectionnalité met en avant l’imbrication des rapports de domination, de genre, de race, de classe, d’orientation sexuelle, de validité, entre autres. Cela permet d’inclure et de faire converger les
vécus particuliers et les combats de chacun.e – c’est ce que nous entendons par convergence des luttes. Nous ne pouvons pas nous séparer de notre genre, de notre race, de notre classe, etc. Je ne
suis pas qu’une femme. Je ne suis pas que blanche. Je ne suis pas noire d’abord et femme après et
vice versa.

Quels sont nos piliers ?

  • Autogestion : tout le monde met la main à la pâte – l’événement est fondé sur la participation de toustes à la vie du camp d’été : les tâches sont réparties de la cuisine à la préparation des ateliers.
  • Horizontalité : pas de savoirs ascendants transmis de “sachants” à “apprenants” mais des échanges de connaissances et de compétences : chacun.e peut proposer un atelier ou une activité.
  • Accessibilité : nous souhaitons être accessibles financièrement et physiquement auprès du public le plus large possible (personnes neuroatypiques, enfants, etc.). Aussi, les contenus proposés par les participant.e.s n’impliqueront pas de savoirs préliminaires sur
    l’écoféminisme.

Que faisons-nous ?

Transmettre et découvrir la richesse de l’écoféminisme par le biais d’ateliers et d’activités, de groupes de discussion, de moments d’échange et de performances artistiques.

Quel est notre but ?

  • Partager, échanger et faire : nous souhaitons incarner par des ateliers concrets ce que
    peut être l’écoféminisme et montrer sa pluralité grâce à une programmation diversifiée.
  • Rassembler, tisser du lien et vivre un moment joyeux : à nouveau, nous pensons que
    cultiver la joie et passer des moments ensemble est clé pour résister au système que nous
    rejetons et ouvrir la voie à des alternatives possibles.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :